Innovation sociale et travail institutionnel : le rôle des organismes communautaires dans l'évolution des politiques sociales au Québec

  • Christian Jetté Université de Montréal
  • Jean-Vincent Bergeron-Gaudin Université de Montréal

Abstract

In Quebec, the participation of community organizations in the development of social policies at the provincial level since the 1970s is a well-known and well documented empirical reality. Using the notion of institutional work as developed by sociological institutionalism, we demonstrate how actors from the third sector have been able to play an active role in the institutionalization of some of their practices, thus accomplishing work towards the creation of institutions. Basing ourselves on three case studies on innovative practices in the health and social services (the Carpe Diem approach, the autonomous management of medication, and community support for social housing), we highlight two forms of institutional work exercised by these actors: the constitution of normative networks, which favors the change of policy norms in a given field, and the construction of identities, which conditions collective action.

Author Biographies

Christian Jetté, Université de Montréal

Professeur, École de travail social

Jean-Vincent Bergeron-Gaudin, Université de Montréal
Doctorant, Département de science politique

References

Arsenault, G. (2018). L’économie sociale au Québec. Une perspective politique. Québec : Presses de l’Université du Québec.

Bélanger, P. R. et B. Lévesque (1990). Le système de santé et de services sociaux au Québec : crise des relations de travail et du mode de consommation. Sociologie du travail, 2, 231-244.

Bélanger, P. R. et B. Lévesque (1991). La théorie de la régulation, du rapport salarial au rapport de consommation. Un point de vue sociologique. Cahiers de recherche sociologique, 17, 17-51.

Ben Slimane, K. et B. Leca (2010). Le travail institutionnel : origines, théoriques, défis et perspectives. Management & Avenir, 37(7), 53-69.

Bergeron-Gaudin, J.-V. et C. Jetté (2019). Le transfert de l’innovation sociale. Le cas du soutien communautaire en logement social au Québec. Montréal : Cahiers du CRISES (à paraître).

Boltanski, L. et È. Chiapello (1999). Le nouvel esprit du capitalisme. Paris : Éditions Gallimard.

Bouchard, M. J. (2011). L’innovation sociale en économie sociale. Dans M. J. Bouchard (dir.), L’économie sociale, vecteur d’innovation sociale. L’expérience du Québec (p. 1-20). Québec : Presses de l’Université du Québec.

Caillouette, J. et S. A. Soussi (2014). L’espace de recherche partenariale. Le poids des identités d’acteurs. Dans J.-M. Fontan, J.-L. Klein et D. Bussières (dir.), Le défi de l’innovation sociale partagée. Savoirs croisés (p. 35-53). Québec : Presses de l’Université du Québec.

Carpe Diem (2019). Vision et mission. [En ligne] https://alzheimer.ca/fr/federationquebecoise/About-us/Vision-and-mission, consulté le 12 septembre 2019.

Carpentier, M.-È., Bergeron-Gaudin, J.-V. et C. Jetté (2013). Le transfert de l’innovation sociale à la Maison Carpe Diem : entre volonté individuelle et contraintes institutionnelles. Montréal : Cahiers du LAREPPS 13-07.

Chalifour, J., Bergeron-Gaudin, J.-V. et C. Jetté (2014). Le transfert de l’innovation sociale dans le projet Emplois de solidarité : à la recherche d’une nouvelle politique publique dans le domaine de l’insertion socioprofessionnelle. Montréal : Cahiers du LAREPPS 14-02.

Comeau, Y. (2000). Grille de collecte et de catégorisation pour l’étude d’activités de l’économie sociale et solidaire. Montréal : Cahiers du CRISES ET9605.

Comité de la santé mentale du Québec (CSMQ) (1985). La santé mentale. Rôles et place des ressources alternatives. Québec : Gouvernement du Québec.

Depelteau, J., Fortier, F. et G. Hébert (2013). Les organismes communautaires au Québec : financement et évolution des pratiques. Montréal : IRIS.

DiMaggio, P. J. (1988). Interest and agency in institutional theory. Dans L. G. Zucker (ed), Institutional Patterns and Organizations: Culture and Environment (p. 3-22). Cambridge, MA : Ballinger.

Duval, M., Fontaine, A., Fournier, D., Garon, S. et J.-F. René (2004). Les organismes communautaires au Québec. Pratiques et enjeux. Montréal : Gaëtan Morin Éditeur.

Evers, A. et J.-L. Laville (2004). Social services by social enterprises : on the possible contributions of hybrid organizarions and a civil society. Dans A. Evers et J.-L. Laville (dir.), The Third Sector in Europe (p. 237-255). Cheltenham, UK et Northampton, MA : Edward Elgar.

Fédération des OSBL d’habitation de Montréal (FOHM) (2011). Manuel de la FOHM : le soutien communautaire. Montréal : FOHM.

George, A. et A. Bennett (2005). Case Studies and Theory Development in the Social Sciences. Cambridge et London : MIT Press.

Gouvernement du Québec (2007). Cadre de référence sur le soutien communautaire en logement social : une intervention intersectorielle des réseaux de la santé et des services sociaux et de l’habitation. Québec : Gouvernement du Québec.

Hall, P. A. et R. C.R. Taylor (1997). La science politique et les trois néo-institutionnalismes. Revue française de science politique, 47(3-4), 469-497.

Jetté, C. et J.-V. Bergeron-Gaudin (2017). La pratique du soutien communautaire en logement social au Québec : une institutionnalisation modulée selon les territoires. Les Politiques sociales, 3-4, 90-101.

Jetté, C., Benesty, L., Bergeron-Gaudin, J.-V. et S. Éthier (2019). Le transfert de l’innovation sociale et la Gestion autonome de la médication en santé mentale : les logiques alternatives du milieu communautaire à l’épreuve du pouvoir biomédical. Montréal : Cahiers du CRISES ES-1901.

Jetté, C., Thériault, L., Vaillancourt, Y. et R. Mathieu (1998). Évaluation du logement social avec support communautaire à la Fédération des OSBL d’habitation de Montréal (FOHM) : intervention auprès des personnes seules, à faibles revenus et à risque de marginalisation sociale dans les quartiers centraux de Montréal. Montréal : Cahiers du LAREPPS 97-08.

Jetté, C. (2008). Les organismes communautaires et la transformation de l’État-providence. Trois décennies de coconstruction des politiques publiques dans le domaine de la santé et des services sociaux. Québec : Presses de l’Université du Québec.

Jenson, J. (1998). Reconnaître les différences : Sociétés distinctes, régimes de citoyenneté, partenariat. Dans G. Laforest et R. Gibbins (dir.), Sortir de l’impasse. Les voies de la réconciliation (p. 235-262). Montréal : Institut de recherches en politiques publiques.

Lamoureux, H. (2010). La pratique de l’action communautaire autonome. Origine, continuité, reconnaissance et ruptures. Québec : Presses de l’Université du Québec.

Lalande, G. et G. Leclerc (2004). L’approche Carpe Diem et l’approche prothétique élargie : une étude descriptive et comparative. Rapport de recherche, Institut universitaire de Sherbrooke, Centre de recherche sur le vieillissement.

Laville, J.-L. (2016). L’économie sociale et solidaire, l’entrepreneuriat social et l’innovation soicale : une mise en perspective historique. Dans J.-L. Klein, A. Camus, C. Jetté, C. Champagne et M. Roy (dir.), La transformation sociale par l’innovation sociale (p. 13-20). Québec : Presses de l’Université du Québec.

Lawrence, T. B., Roy, S. et B. Leca (2009). Introduction: theorizing and studying institutional work. Dans Lawrence, T. B Lawrence, S. Roy et B. Leca (eds), Institutional work: Actors and Agency in Institutional Studies of Organization (p. 1-27). Cambridge, UK : Cambridge Universty Press.

Lawrence, T. B. et R. Suddaby (2006). Institutions and institutional work. Dans Stewart R. Clegg, Cynthia Hardy, Thomas B. Lawrence et Walter R. Nord (eds.), Sage Handbook of Organization Studies (p. 215-254). London : Sage.

Lecours, A. (2002). L’approche néo-institutionnaliste en science politique : unité ou diversité? Politique et Sociétés, 21(3), 3-19.

Lévesque, B., Fontan, J.-M. et J.-L. Klein (dir.) (2014). L’innovation sociale. Les marches d’une construction théorique et pratique. Québec : Presses de l’Université du Québec.

Lévesque, B. et B. Thiry (2008). Conclusions. Concurrence et partenariat, deux vecteurs de la reconfiguration des nouveaux régimes de la gouvernance des services sociaux et de la santé. Dans B. Enjolras (dir.), Gouvernance et intérêt général dans les services sociaux et de santé (p. 227-261). Bruxelles : Peter Lang.

Masson, D. (2015). Institutionalization, State Funding, Advocacy in the Quebec Women's Movement. Dans H. Ramos et K. Rodgers (eds), Protest and Politics: The Promise of Social Movement Societies (p. 79-97). Vancouver : UBC Press.

Miles, M. B. et M. A. Huberman (2003). Analyse des données qualitatives. Bruxelles : De Boeck.

Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) (2005). Plan d'action en santé mentale 2005-2010. La force des liens. Québec : Gouvernement du Québec.

Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) (2001). Accentuer la transformation des services de santé mentale. Cibles prioritaires adoptées au Forum sur la santé mentale de septembre 2000. Québec : Gouvernement du Québec.

Ministère de la Santé et des Services sociaux (1998a). Plan d'action pour la transformation des services en santé mentale. Québec : Gouvernement du Québec.

Ministère de la Santé et des Services sociaux (1998b). Pour une gestion autonome de la médication. Mythe ou réalité. Avis du sous-comité sevrage. Québec : Gouvernement du Québec.

Montpetit, É. (2003). Les réseaux néocorporatistes québécois à l’épreuve du fédéralisme canadien et de l’internationalisation. Dans A.-G. Gagnon (dir.), Québec : État et société. Tome II (p. 191-208). Montréal : Éditions Québec/Amérique.

Morin, P., Aubry, F. et Y. Vaillancourt (2007). Les pratiques d’action communautaire en milieu HLM : inventaire analytique. Montréal : LAREPPS/SHQ.

Mulgan, G. (2015). Foreword: The Study of Social Innovation – Theory, Practice and Progress. Dans N. Nicholls, J. Simon et M. Gabriel (eds), New Frontiers in Social Innovation Research (X-XX). New-York, Palgrave MacMillan.

Poirel, M.-L., Lauzier, M. et A. Pavois (2018). Soutien à l’implantation et à la consolidation de la Gestion autonome de la médication (GAM) au sein de ressources alternatives en santé mentale et dans la sensibilisation d’acteurs de la communauté. Rapport d’activités, Montréal, ERASME et RRESMQ.

Richez-Battesti, N. (2011). L'innovation sociale comme levier du développement entrepreneurial local : un incubateur dédié en Languedoc-Roussillon. Dans S. Michun (dir.), Démographie et mutations économiques : les territoires en mouvement (p. 97-109). Marseille, CEREQ.

Rigaud, B., Côté, L., Lévesque, B., Facal, J. et L. Bernier (2010). Les complémentarités institutionnelles du modèle québécois de développement. Recherches sociographiques, 51(1-2), 13-43.

Rodriguez, L. (2005). Jongler avec le chaos. Effets de l'hégémonie des pratiques biomédicales en psychiatrie du point de vue des usagers. Cahiers de recherche sociologique, 41-42, 237-255.

Rodriguez, L. et M.-L. Poirel (2007). Émergence d’espaces de parole et d’action autour de l’utilisation de psychotropes : La Gestion autonome des médicaments de l’âme. Nouvelles pratiques sociales, 19(2), 111-127.

Shields, G. (2010). Le renouvellement de la politique sociale de l’emploi par la contractualisation avec les organismes communautaires québécois. Dans C. Jetté et G. Shields (dir.), Le développement de l’économie sociale au Québec. Territoires et interventions (117-139 ). Québec : Éditions Saint-Martin.

Vaillancourt, Y. (2014). Le tiers secteur dans la co-construction des politiques publiques canadiennes. Canadian Public Policy / Analyse de politiques, 40(1), S4-S16.

Vaillancourt, Y., Ducharme, M.-N., Aubry, F. et S. Grenier (2017). L’État partenaire ou la co-construction des politiques publiques au Canada : le cas d’AccèsLogis Québec. Dans J.-C. Barbier (dir), Économie sociale et solidaire et État. À la rechercher d’un partenariat pour l’action (p. 137-152). Paris : IGPDE.

White, D. (2012). L'institutionnalisation de la résistance : la politique québécoise de reconnaissance et de soutien à l'action communautaire. Cahiers de recherche sociologique, 53, 89-120.

Published
2020-07-14